Billets Société

COLIBE, simple ! Basique !

Parce que vous n’avez pas les bases, on va vous expliquer simplement, le bien-fondé des principaux points du rapport de la COLIBE.

Ôter la vie à un être humain ne rétablit en rien la justice. L’ère des châtiments corporels est révolue. La peine de mort n’a plus de place dans le monde de 2018.

Simple !

En Tunisie, le phénomène du suicide est en train de prendre une ampleur terrifiante. Pénaliser l’appel au suicide est la mesure la plus simple et la plus urgente à prendre.

Simple !

Pendant le ramadan, chacun est libre d’observer le jeûne ou de boire et manger à sa guise. La circulaire portant sur la fermeture des cafés et restaurants pendant la journée, durant le mois de ramadan doit être annulée.

Basique !

L’égalité de l’héritage doit être la règle et non l’exception.

Simple !

Il faut actualiser le code pénal en abrogeant toutes les lois désuètes datant de l’époque coloniale, plus extravagantes les unes que les autres avec notamment une discrimination récurrente entre citoyens de confession musulmane et les autres.

Simple !

Avec une Constitution qui garantit la liberté de croyance et de conscience, cela ne rime à rien de maintenir le crime du blasphème.

Basique !

Il n’y a pas de distinction à faire entre les enfants légitimes et ceux nés hors cadre du mariage.

Simple !

Dans une ère où les deux parents travaillent pour la plupart, il faut impérativement renoncer au statut de chef de famille énoncé dans le Code du Statut Personnel, qui consacre le mari.

Simple !

La pension alimentaire après un divorce que doit verser l’ex-mari à son ex-épouse ne doit être obligatoire que si cette dernière n’a pas les moyens de subvenir seule à ses besoins.

Basique !

Les deux parents doivent être égaux concernant la tutelle et la garde de leurs enfants.

Simple !

Il est impensable de mettre son doigt dans l’anus de son prochain pour se prononcer sur son orientation sexuelle, de le jeter en prison si son homosexualité est avérée. D’autant plus quand il s’agit d’une décision de justice ! La liberté de disposer de son trou du cul, ne relève-t-elle pas des libertés individuelles ? En quoi t’atteignent-ils, cher citoyen lambda, quand ils font ce dont ils ont envie, derrière les portes verrouillées ?

Simple !

L’institution de la dot est moyenâgeuse et ne doit plus exister. On ne vend pas ses filles au plus offrant !

Basique !

Il faut redéfinir des concepts légaux vagues et fourre-tout du code pénal comme ceux de « l’ordre public » et de « la morale ». Que d’innocents ont été injustement condamnés à cause de ce flou légal.

Simple !

Simple ! Basique ! Mais vous n’avez pas les bases. Vous n’avez pas les bases.

Dans le même contexte

Ons Jabeur ou l’éclat des aurores

Khalil Béhi

La science inchallah

Abdessmad Cabet

Le fils maudit, a-t-il tué le père ?

Naru

Laissez un Commentaire