À La Une Actualités

Ons Jabeur ou l’éclat des aurores

Tu as vu Ons Jabeur, Fiston, c’est parfois aussi cela, la vie.

Tu peux être 101ème mondial, battre le onzième en trois sets, avec la grâce, la hargne et la manière, accéder à la gloire et te retrouver au septième ciel. Là où personne n’a jamais pu arriver. Ons est en finale du tournoi de Moscou.
Les pronostics n’intègrent pas les tripes.

Tu peux être, un jour, laissé pour mort, mordre la poussière, te retrouver face contre terre, être un perdant annoncé et vaincre, tout de même. Arracher la victoire, revenir de loin, t’accrocher à ton rêve, si bien que personne ne peut t’en déloger.

Parce que le ciel est à portée de tutoiement, parce qu’il suffit parfois de sauter en fermant les yeux pour atterrir dans les étoiles, décrocher la lune et défaire le destin qui t’enchaîne à l’échec.

Avec ses revers, elle nous a fait oublier ceux de la nation. Avec ses coups de pinceau, elle a peint l’épopée là où gisait la boue et le désespoir. Il a suffi de la grâce de quelques pas de danse sur une surface synthétique, pour faire ce que de concert, politiques et responsables ont défait pendant des années. La fierté, l’espoir et la foi en de meilleurs lendemains.

Merci Ons pour la leçon, pour l’inspiration, pour l’émotion. Merci pour la fierté que tu injectes à un drapeau qui a oublié qu’il peut flotter avec élégance.

Dans le même contexte

En Tunisie, la mort fait un tabac

Abdessmad Cabet

Libre échangisme et « glibettes » turques

Mejdi Mtir

Carburant subventionné, démagogie ou humour noir ?

Mejdi Mtir

Laissez un Commentaire